Flores, île aux cent visages

Petite introduction: aller à Flores n’était pas du tout dans mon « programme », au départ je pensais que nous resterions un mois et demi à Bali afin de nous poser et reposer. Finalement au bout de 3 semaines nous avions (enfin plus moi que Max) envie de bouger. De plus Anne des Bob5 m’a fait remarquer  qu’en étant si longtemps en Indonésie ce serait dommage de ne pas voir les dragons de Komodo !

Donc organisation de dernière minute pour y aller et surtout aucune idée de se qu’il y a à faire à Flores à part voir ces dragons. Je décide donc de trouver un guide/chauffeur car les transports dans l’île semblent compliqués et en tant que « guide » le chauffeur saura bien où nous emmener. Et oui, je n’ai aucun guide touristique avec moi, juste mon téléphone et (parfois) une connexion internet.

Flores est à plus de 500 km à l’est de Bali, nous y allons en avion.

Mercredi 26 août

Le réveil sonne à 4h45, je me prépare rapidement avant de réveiller Maxou (pas du tout content de ce réveil trop matinal). A 5h25 nous sommes dans la navette pour l’aéroport (qui se trouve à moins de 5min !), le passage de la sécurité est très rapide et nous avons le temps de nous poser et de prendre un petit déjeuner : pain au chocolat pas bon du tout. Max, rêve des croissants de Charli le meilleur boulanger de Bruxelles…

L’Indonésie est magnifique vue d’avion, les 2h40 de vol vers Ende passent très vite. D’autant qu’avec Max nous faisons des parties de guilis!

DSC04321 DSC04325 DSC04355DSC04291DSC04300

A l’arrivée, Fery, notre guide/chauffeur, nous attend. Plutôt chauffeur que guide d’ailleurs, car il ne parle pas très bien anglais.

Nous partons vers Moni, petite ville au pied du Kelimutu. La route est assez mauvaise et il nous faut plus de 2h pour y arriver. Moni est une petite bourguade avec très peu de structures touristiques et aucun intérêt à part sa position près du volcan. Nous passons la fin de l’après midi (pluvieuse !) à faire du français (pour changer…). Nous dînons dans un tout petit restaurant où les petites serveuses sont adorablement souriantes.

Jeudi 27 août

Réveil à 4h du matin (arghhhh). L’idée est de voir le levé du soleil au niveau du volcan. Bon, je suis très septique vu qu’hier après midi la vue était totalement bouchée, mais Fery pense que ça vaut le coup de le tenter. Mouais… Mais nous ne sommes pas les seuls ! A 5h30 nous retrouvons en haut du point de vue une cinquantaine de touristes, enfin nous les imaginons car le brouillard est épais.

DSC04396 DSC04427

Il fait très froid et venteux, heureusement il y a quelques vendeurs ambulants de thé et de café. Le soleil se lève mais toujours caché derrière l’épais brouillard. Nous ne pouvons même pas voir les 3 lacs qui sont la véritable attraction de l’endroit. Ces trois lacs de cratères ont la particularité de changer toutes les quelques semaines de couleurs, elle peut être rouge, verte ou bleue. La couleur de chacun de ces lacs varie en fonction de la composition chimique de ces eaux : impossible de prédire à l’avance leurs couleurs. (Et pour nous ce matin ils sont juste invisibles !!). D’après les gens qui vivent autour du volcan, ce sont les âmes de leurs ancêtres qui sont dans ces lacs. Ce site est connus et sacrés depuis des centaines d’années.

6h30, toujours rien… Pas mal de touristes (dépités – par le réveil matinal et le tarif d’entrée de 10€/pers) quittent les lieux. Max aimerait se joindre à eux mais je tiens bon, je n’ai pas fait tout ce chemin pour rien. J’attendrai, des heures s’il le faut, mais je verrai ces lacs !

Vers 7h30, ma persévérance est récompensée, le soleil perce à travers les nuages et nous pouvons voir les lacs. C’est juste éblouissant. Les photos ne rendent pas justice à la beauté de ce lieu. Nous y restons le plus longtemps possible. Finalement vers 9h nous redescendons car 7 heures de route nous séparent de notre prochaine destination. Sur le chemin je me fais attaquer par un singe que j’essaie de prendre en photo: j’ai un mauvais karma avec ces animaux !

20150827_080638cliquez pour voir les trois lacs sur une même photo !

DSC04451DSC04503 DSC04456DSC04519

DSC04498

Les paysages que nous traversons sont très beaux mais les routes extrêmement mauvaises. Nous faisons du 20-30km/h de moyenne et très secoués. Max en a vraiment assez, mais fait preuve d’une grande résilience !

DSC04545 DSC04542

Nous arrivons à la nuit tombée à Riung, petit village de bord de mer. Un dîner de poissons et nous allons nous coucher!

Vendredi 28 août

Jour sans voiture ! Nous partons au port pour embarquer sur un petit bateau : nous allons visiter le parc national des 17 îles. Bon en fait il y en une vingtaine mais les autorités ont arrêté de compter à 17 car c’est le jour de l’indépendance…

Le premier stop est à Pulau Kalong, l’île aux chauves souris géantes. Nous sommes accueillis par un ballet de milliers de chauves souris, c’est très impressionnant, d’autant que le capitaine leur fait peur ce qui crée un mouvement de panique ! Chacune doit au moins faire 30 cm d’envergure.

20150828_090341 20150828_09032220150828_090207

Puis nous repartons pour aller faire du snorkling près de Pulau Tiga. Les fonds marins sont beaux et bien préservés ce qui assez rare en Indonésie où les pêcheurs étaient, jusqu’à récemment, adeptes de la pêche à la dy20150828_093841namite. L’eau est chaude, que c’est agréable de nager au milieu des poissons. Max est heureux surtout quand il repère des petits « némo », les poissons clowns. En route le capitaine pêche notre déjeuner : un grand barracuda.

Max est super impressionné et veut absolument pêcher. Puis nous accostons sur l’île. Vision paradisiaque d’île perdue au milieu du pacifique. Enfin jusqu’à ce qu’un autre bateau accoste juste à côté du notre.

20150828_10283720150828_113856

Le capitaine et son aide préparent le barbecue pendant que nous faisons une bataille de sable mouillé avec Maxou. Puis Max dégote une épuisette et essaye de pêcher (sans succès).

20150828_113116 20150828_103332 20150828_103244

20140207_075851 20140207_075602

Nous faisons connaissance avec Estelle qui est sur le bateau d’à côté. Elle est française et reviens de 3 ans en Australie et Nouvelle Zélande où elle a travaillé grâce aux visas « vacances travail » réservés aux moins de 30 ans. Elle a tout essayé, ramassage des fruits, tonte des moutons, conduite de tracteurs… Elle espère maintenant partir avec un visa similaire au Canada.

Sur leur bateau ils sont 7 touristes alors que Max et moi nous sommes seuls sur le notre… Je suis surprise quand j’apprends qu’ils ont payé le même prix personne que nous : 300 000 IDR (21 euros), par contre eux font plutôt la tête. Nous faisons aussi la connaissance de Cathy et Chris, un couple de français qui vivent aux Philippines.

Nous restons plus de 3 heures sur l’île, entre snorkling et tentatives de pêche de Max, le temps pas très (trop) vite. Juste avant de repartir, je suis sur la plage quand un très gros poisson passe près du bord en poursuivant un ban de poissons. Ceux-ci mort de peur sautent sur la plage et finalement Max attrape deux poissons (que le capitaine s’empresse de récupérer pour son dîner du soir).

20150828_141758Max en train de pêcher à coté du capitaine

Arrêt snorkling dans une autre île et il malheureusement déjà l’heure de rentrer.

20140207_064705 20140207_065359

Après une douche (froide), Max se met à son CNED, moi je me rend compte que je suis brûlée au niveau des fesses et cuisses : conséquence de trop de snorkling et de trop peu de crème ! En fin d’après midi Estelle, Chris et Cathy viennent nous rejoindre à l’hôtel et après quelques parties de Uno nous partons dîner dans un petit restaurant (Pato) recommandé par un autre couple. Nous prenons un Mi Goreng, franchement le meilleur jamais mangé. Il est fait à partir de pates de riz faites maison qui valent largement de bonnes tagliatelles.

20150828_185231

samedi 29 août

Arghh encore plus de 7 heures de voitures aujourd’hui, nous allons à Bajawa. Pour rendre le voyage plus supportable, Fery fait quelques arrêts, d’abord dans un grand marché puis à chaque fois qu’il y a une jolie photo à prendre (souvent !).

DSC04562 DSC04563 DSC04566

N’empêche qu’avec mes coups de soleil aux fesses le voyage me semble loooong (comme un jour de pluie à Bruxelles…), heureusement Max a trouvé à s’occuper, il dit bonjour à tout le monde depuis la voiture et compte combien lui répondent !

DSC04553

A quelques kilomètres de Bajawa, nous nous arrêtons à Bena, un village traditionnel qui se trouve au pied du Volcan Inerie. Nous voyons de nombreuses femmes en train de tisser des ikats et de vieilles dames qui filent le coton. L’atmosphère du village est très sereine.

DSC04601 DSC04612DSC04609  DSC04617 DSC04626 DSC04628

Rapide check-in à l’hôtel et nous repartons pour une bonne heure de route vers les sources chaudes. Nous y arrivons en fin d’après midi. L’endroit est très joli et ça fait drôle de se baigner dans une rivière avec cascade mais dont l’eau est à plus de 30 degrés et même à près de 40 dans une des sources. Malheureusement je ne peux pas profiter des eaux les plus chaudes à cause de mes coups de soleil qui ne veulent entendre parler que d’eau froide ! Max lui y reste 2 heures et c’est la tombée de la nuit qui le force à en sortir.

20150829_175017 20150829_174816DSC04655

Max avec Fery notre guide

Le soir nous retrouvons Chris et Cathy : parties de Uno et dîner.

Dimanche 30 août

Nuit très fraîche, j’ai dormi avec mon tee-shirt et collant thermiques… Ce matin, comme tous les matins, nous reprenons la route, direction Ruteng. Sur le chemin nous nous arrêtons pour acheter un pique nique, malheureusement pas de poulet : c’est jour de communion dans le village et tout a déjà été acheté !

Quelques kilomètres plus loin nous nous arrêtons sur une plage de sable noir quasi déserte, juste quelques enfants très curieux de voir Max.

20150830_115119              DSC04671DSC04662

En fin d’après midi nous arrivons à Ruteng, un petit village en altitude.

DSC04699 Notre hôtel cette nuit est un couvent de sœurs bénédictines. Max fait son école sous leurs yeux bienveillants. La population de Flores est à 90% catholique.

DSC04677

Lundi 31 août

Dernier jour de notre circuit et donc de voiture! Ouf car les routes sont très mauvaises et extrêmement tortueuses, Max a passé une grande partie du voyage avec un sac à vomi dans la main… C’est le prix à payer pour une île encore sauvage et assez peu touristique.

Entre Ruteng et Labuan Bajo, nous nous arrêtons pour voir les rizières en toiles d’araignée. C’est le peuple Mangarai qui cultive ainsi le riz. Chez eux, l’union fait la force et les villages forment un cercle de toits de chaume, les rizières se partagent, elles, comme les parts d’un gâteau.

Chaque clan reçoit un morceau que l’on appelle Lodok, il n’y a de dispute pour savoir à qui appartient quelle parcelle, ni de jalousie pour savoir qui a la terre la plus irriguée. La taille de la parcelle est calculé en fonction du nombre de membres de la famille et recalculée à chaque nouvelle génération.

DSC04678DSC04682DSC04695

Nous arrivons à Labuan Bajo en fin d’après midi. Cette petite ville est le port d’entré des îles de Rinca et Komodo seuls endroits au monde où l’on puisse voir les dragons de Komodo. Elle se trouve à l’extrémité ouest de l’île de Flores. Elle n’est pas très jolie mais notre hôtel si !

DSC04700

Fery nous y dépose et nous le remercions avec effusion de ces 6 belles (sic!) journées ensembles.

Le coucher de soleil est magique!

DSC04714 DSC04732 DSC04745

Le soir nous allons dîner en ville où nous retrouvons Estelle, puis Chris et Cathy: le monde est petit !

Mardi 1er Septembre

Cela fait exactement un mois que nous sommes partis! J’ai l’impression que c’était hier et en même temps quand je vois le nombre d’articles écrits je me rends compte que nous avons déjà vécu beaucoup de belles choses.

Pour fêter cette journée anniversaire: CNED et farniente.

DSC04754 DSC04758 et oui Max lit beaucoup sur son kindle, merci les amis!

Demain nous quittons Flores pour de nouvelles aventures !

3 réflexions sur “Flores, île aux cent visages

  1. Coucou Marianne, Coucou Max,

    Profitez bien. Moi je suis de retour au bureau aujourd’hui après un mois et demi de vacances. Je passe dans le couloir et le bureau de Marianne est vide…. 😦 snif snif !!!!
    Gros bisous Smack ! Smack !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s