Escapade de rêve à Fraser Island

Mercredi 30 septembre

Pas une très grande motivation ni pour Max ni pour moi ce matin. Max me demande pourquoi nous devons partir de notre petite maison (le van)? Impossible de lui répondre. En fait je me suis inscrite à ce tour car Julien que nous avons rencontré sur le bateau (voir post croisière de Flores à Gili air) m’avait dit que c’était vraiment l’excursion à faire en Australie. Mais je dois avouer que je n’ai même pas eu le temps de regarder le programme, je sais juste que nous allons rouler en 4×4 sur la plage…

Max aimerait que l’on annule, je ne suis pas loin d’être d’accord avec lui mais bon cela voudrait dire plus de 500 euros perdus et en plus ma nouvelle carte de crédit doit arriver dans leur bureau de Noosa : on y va !

Le rendez vous est à la station de service Shell de Rainbow Beach, mais avant nous devons aller dans un hôtel de backpackers pour voir une vidéo sur la conduite sur le sable. Moi, je n’ai pas du tout l’intention de conduire (sur le sable ou ailleurs !) avec près de 2000 km dans les roues en 10 jours, j’ai eu ma dose !

A 10h nous retrouvons le groupe. Je me rends compte que ce n’est QUE des backpackers avec une moyenne d’âge de 21 ans, Max et moi faisons exotiques (pour être poli). J’ai encore moins envie d’y aller, surtout qu’au loin mon petit van me fait de l’œil… Moi qui avait dit à Max que j’étais sûre qu’il y aurait des enfants de son âge…

Bon, plus le temps de faire machine arrière, les bagages sont embarqués et nous montons dans les différents 4×4. Nous sommes dans celui du guide, Andrew, sauf qu’à l’arrière de ce 4×4 ce sont des banquettes qui se font face et nous sommes 9 serrés comme des sardines. Privilège de l’âge (arghhh), on me propose de monter devant ! J’y vais avec soulagement et Max m’y rejoint car il y a une demi place pour lui avec ceinture de sécurité.

C’est parti ! Nous prenons la barge qui nous emmène en 15 minutes sur l’île, Andrew montre à Max des dauphins qui sautent au loin.

Arrivés sur l’île nous dégonflons les pneus afin d’avoir une meilleur adhérence et d’éviter de s’enliser.

DSC06031

Fraser Island est très grande, elle mesure 123km de long sur 25 de large et c’est la plus grande île de sable du monde. Nous mettons près de 40 minutes à rejoindre notre campement, il faut dire que la marée est haute et que la conduite sur le sable « mou » est difficile.

DSC06088

Après le déjeuner nous partons en direction du lac Wabby, 10 minutes de voiture et 40 minutes de marche. Nous passons une grande dune où des enfants font du surf sur le sable avant d’atterrir dans le lac. Max les regarde avec envie.DSC06040

C’est un lac d’eau fraîche, comme il y en a plus de 100 sur l’île et ils ont des eaux parmi les plus pures au monde. Ce lac est très profond (12mètres) et son eau est très fraîche, malgré la chaleur je n’arrive à 20150930_154739y plonger que mes doigts de pied ! Même Max n’arrive pas à s’y baigner. Je discute avec mes (jeunes) camarades et d’un coup je vois Maxou en haut de la dune avec une planche de surf. Je ne sais pas comment il fait, mais dès que j’ai le dos tourné il se fait des copains ! Un, deux, trois et hop, il saute sur la planche et dévale la dune jusqu’à sauter dans le lac. Il est heureux et je suis super fière de lui.

Au dessus de nous un aigle plane.

En fin d’après midi nous retournons au camp. Je suis contente de la journée, mais je me demande bien ce que l’on va faire les 2 prochains jours : le paysage, même s’il est beau me semble monotone.

Max, lui, estDSC06072 de plus en plus content d’être là, il parle avec tout le monde et raconte (en anglais !) notre voyage. Il a aussi très vite repéré les quelques français du groupe. Les jeunes le prennent comme mascotte et lui apprennent pleins de jeux de carte.

Le campement est très basique, toilette sèche, générateur (de poche) pour l’électricité et petites tentes pour dormir. DSC06048Autour de la cuisine, il y a un système de barrière électrique pour empêcher les dingos de venir. Nous ne devons avoir aucune nourriture dans les tente, ni savon ou shampoing afin d’éviter une attaque de dingos. Les dingos sont des chiens sauvages. La race de dingos de Fraser Island est la plus pure d’Australie. Nous devons toujours nous déplacer en groupe et avec un bâton afin de pouvoir repousser une attaque

Après le repas je vais sur la plage avec Maxou, il fait nuit mais le ciel est éclairé par un orage que nous voyons au loin.

Jeudi 1er octobre

Levés à 6h du matin, Andrew veut que nous partions tôt afin d’arriver sur les sites avant les autres groupes. Andrew a un parcours assez fabuleux. Il est né à Rainbow Beach et Fraser Island était son terrain de jeu pendant toute son enfance et son adolescence. A 15 et demi, iDSC06153l est parti de chez lui pour voir le monde et il a voyagé pendant près de 17 ans à travers le monde. Enfin quand je dis le monde, je veux dire tous les spots de surf du monde ! Il a aussi été pendant 12 ans boxeur professionnel. En même temps, il est d’une gentillesse incroyable. C’est un bonheur de faire la route à ses côtés. Il nous raconte tout le temps des histoires sur l’île mais aussi sur sa vie. Max ne le quitte pas d’une semelle.

Notre premier arrêt est à une petite rivière d’eau parfaitement pure, nous pouvons même la boire, elle est fraîche mais que c’est agréable de se laisser porter par le faible courant.

Nous nous arrêtons ensuite près de l’épave du Maheno. DSC06090Ce bateau a une histoire très particulière. Il a été construit en 1905 en Ecosse comme bateau de luxe. En 1914 il a été transformé en bateau « hôpital » pour les soldats, puis a été rendu à ses propriétaires pour redevenir un bateau de croisière. En 19DSC0615035 il a été vendu aux japonais mais sur le chemin vers le Japon, un fort cyclone le brisa aux abords de Fraser Island et depuis sa carcasse rouille sur la grève.

Quand il était petit, Andrew s’amusait à visiter l’intérieur de l’épave mais elle est maintenant tellement abimée que nous n’avons plus le droit de l’approcher.

Nous allons ensuite à Indian Heads, un promontoire nommée ainsi par James Cook car lorsqu’il passa au large de l’île en mai 1770 il y vit des aborigènes qui s’était rassemblés pour voir le bateau.

DSC06103La vue depuis ce site est magnifique, les eaux en dessous sont cristallines et nous pouvons voir une grande raie Manta nager, au loin des baleines font des galipettes. Je ne suis pas très rassurée car j’ai le vertige et je trouve que tout le monde est un peu près du bord. DSC06114

Je m’éloigne un peu vers la droite quand d’un coup je vois un serpent. Je m’éloigne un peu et je préviens le groupe et surtout Andrew, je m’apprête à le prendre ne photo quand Andrew nous enjoint de nous éloigner tous très rapidement… Ce serpent est un taïpen, c’est un des serpents les plus venimeux au monde, son venin est 100 fois plus toxique que celui du crotale et 25 fois plus toxique que celui du cobra. Une dose de cDSC06108e venin peut tuer 100 hommes adultes. Il existe un sérum mais aucune chance de le recevoir à temps sur cette île ! Max est livide, il veut partir. Heureusement que j’ai vu ce serpent à temps car il se dirigeait directement vers notre groupe ! C’est très rare d’en voir car il vit dans des endroits très reculé et en général évite la présence humaine.

DSC06112 DSC06119

En redescendant nous rencontrons un pêcheur au harpon qui ramène un énorme poisson. La pêche au harpon est assez dangereuse dans ces eaux car elles sont infestées de requins dont le grand requin blanc.

DSC06123

Nous allons ensuite à « champagne pools », ce sont deux piscines naturelles que la mer remplie d’écume d’eau salée, elles sont donc sans requin ni méduse. Andrew montre à Max de nombreux poissons, mollusques etc (désolée je n’ai pas retenue leurs noms !).20150930_110214

DSC06133 20150930_114110

Nous déjeunons de l’autre côté de l’île, à l’ombre des arbres. Fraser Island est la seule île de sable sur laquelle pousse une forêt tropicale. 20150930_122543Avant l’exploitation massive de ces bois, il y avait d’énormes arbres sur l’île, de ces arbres géant, il n’en reste que 3 qui ont prés de 1200 ans et un tronc de plus de 4 mètres de large.

La journée est magnifique, le charme de Fraser fait son effet sur moi, je me sens bien. Max aussi est heureux sur cette île, il aimerait rester plus longtemps et me dit que si je décide d’y vivre, il viendra souvent me rendre visite…

En fin d’après midi nous passons par une petite épicerie où Andrew nous offre, à Max et moi une glace… Les autres sont un peu jaloux.

Sur le chemin du retour nous croisons un dingo sur la plage.

DSC06168

Retour au campement : nous sommes tous sur les rotules mais heureux. Au campement les groupes se sont formés par langues, nous sommes avec les français : Christelle a 20 ans est fille au pair à Sydney, Loïck qui vient d’arriver en Australie cherche du travail, Charles-Antoine et Yohan eux sont en vacances.

En attendant le dîner, nous allons sur la plage où Tom et Judy ont commencé à pêcher. Max est super excité, il rêve de pêcher ! Comme appâts, ils utilisent les pipies (des sortes de palourdes) que nous avons récolté dans l’après-midi.

Tom laisse sa cane à pêche à Max. Il a les pieds dans l’eau mais pas trop loin car il y a des requins… D’un coup la cane à pêche de Max se courbe : il y a un poisson qui a mordu à l’hameçon !

DSC06177 DSC06180

Max est HEUREUX. Il rejette le poisson à la mer.

Le soir après le dîner nous allons faire un tour à la plage. La nuit est noire, la lune ne c’est pas encore levée. Le ciel étoilé est magnifique, il n’y a pas de lumière parasite. Max allume sa torche et devant nous, il y a un dingo. Pas très rassuré nous décidons d’aller nous coucher !

Vendredi 2 octobre

J’ai mDSC06206is le réveil à 5h car je veux voir le levé du soleil. Max me suit, il n’a pas envie de rester tout seul dans la tente. Sur la plage, Tom et Judy sont déjà en train de pêcher. Max aimerait bien lui aussi essayer mais il n’ose pas leur demander et les deux passionnés ne le lui propose pas.

DSC06219

Après le petit déjeuner, Mark nous donne une leçon de boomerang. Max a le coup immédiatement, ce qui n’est pas mon cas. Pour me rassurer Mark me dit que son boomerang est pour les droitiers et non pour les gauchers (mouais).

DSC06228

Nous quittons le campement vers 8h, direction le lac McKenzie. C’est le lac le plus connu de Fraser Island, il fait 1.2km sur 900m mais ce n’est pas cela sa particularité, c’est le sable qui l’entoure qui est composé de pure silice et l’eau du lac qui est tellement pure que quasi aucun poisson ne peut y vivre.

DSC06249 DSC06253

Après une rapide baignade, Andrew emmène Max pour lui donner une leçon de boxe. Max est aux anges. Jogging et pompes au début puis les rudiments du combat.

DSC06255DSC06262

DSC06272

Max revient épuisée et me demande de le recouvrir de sable pour le rafraîchir.

DSC06269

Nous reprenons le 4×4, l’intérieur de l’île est luxuriant, la route très cahoteuse. Nous nous arrêtons près d’une rivière dont les eaux sont translucides, le fond est du sable blanc. Ici pousse une fougère préhistorique très rare.

DSC06235 DSC06277  DSC06275

Nous déjeunons et c’est déjà l’heure de partir. Petit stop au resort de Mark, le boss, puis nous prenons la barge pour Rainbow Beach. Mais juste avant de partir j’ai encore la chance de voir un aigle attaqué par une mouette… et c’est la mouette qui l’emporte !

20151002_141416

Je suis quand même contente de retrouver notre petit van, même si je découvre que le lait a coulé un peu partout… Autre mauvaise nouvelle, Mark m’annonce que ma carte de crédit n’est toujours pas arrivée. Je suis étonnée car elle aurait déjà du être là depuis 2 jours. Quelques coups de téléphones plus tard, j’apprends que DHL ne la livrera que mardi car lundi est férié : fête du travail.

Changement de plan : nous resterons donc à Noosa où se trouve le quartier général de Mark jours et non deux comme prévu. En même temps cela nous permettra, enfin, de nous poser un petit peu.

Noosa est à près de 200km, il nous faut 1h30 pour y arriver juste au début de la nuit et sans faire aucune mauvaise rencontre !

Max se fait deux copains après le dîner et part avec eux faire un cache-cache de nuit…

2 réflexions sur “Escapade de rêve à Fraser Island

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s