Itacare: paradis des surfeurs

Mercredi 17 février au Jeudi 10 mars 2016

Nous quittons Salvador pour Itacare. Itacare est une petite ville au sud de l’état de Bahia, connue pour ses jolies plages mais surtout comme un très bon spot de surf !

Pour nous y rendre nous prenons le ferry, sauf qu’ayant un peu la tête ailleurs je prends des billets pour le premier ferry sans demander où il va…

Heureusement 1h plus tard il amarre au bon endroit. Nous avons ensuite 5h de bus pour arriver à Itacare. En faisant la file pour les tickets, je lie conversation avec Christoph, un allemand qui a vécu plus de 10 ans à Itacare. Il a quitté le Brésil il y a déjà quelques années et y retourne aujourd’hui pour son travail. Il parle français, anglais espagnol et portugais. Nous jonglons entre les différentes langues. Il me parle de la ville et de tout ce qu’il y a à voir. Nous échangeons nos coordonnés pour nous retrouver sur place.

Il fait nuit quand nous arrivons et nous prenons un taxi pour notre posada.

Que ça fait du bien de se poser longtemps au même endroit… Nous prenons très vite une routine :

5h45 réveil

5h55-7h : méditation

7h : réveil de Max

7h-7h15 : petit déjeuner

7h15-9h30 : école

9h30-13h30 : leçon de surf pour Max (relaxation sous les palmiers pour moi).

13h30-14h : déjeuner

14h-15h30 : école

15h30-17h30 : yoga pour moi, glande pour Max

Après 17h30 : libre

22h : extinction des lumières

Une vie de moine.

Ce rythme me va, d’autant qu’il y a des exceptions comme quand nous allons passer la journée à Serra Grande avec Christoph. Il connaît d’ailleurs tout le monde, partout. Ce qui fait que très vite j’ai aussi un peu l’impression de connaître les gens. Il y a de la musique partout et tout le temps: même en mer !!

 

A Serra Grande nous faisons la connaissance de Matthieu, un français qui habite là depuis des années et qui a une plantation de cacao. Il nous la fait d’ailleurs visiter (à la nuit tombée, donc pas de photo) et nous fait goûter son chocolat cru : délicieux !

Max fait beaucoup de progrès au surf. Il adore ce sport et aime beaucoup cette petite ville. Il s’y sent tellement bien qu’il se verrait bien y vivre. Il aime aussi beaucoup Airac, son prof avec qui il fait même du surf à deux sur la même planche!

Pour rejoindre la plage d’Engenhoca nous devons marcher 20 minutes dans la jungle. Airac en profite pour expliquer qu’ici c’est une des jungles les plus dense du onde avec le plus d’espèces animales différentes au cm2. Nous ne voyons pas beaucoup d’animaux mais nous les entendons.

Sur la plage pendant 3-4 jours nous avons même la chance d’être au milieux de la migration des papillons. Il y en a des millions et Max surf au milieux d’eux: magique!

Ce break me permet aussi de me poser, de ne plus être dans le faire. J’expérience chaque jour le lâcher prise, même au yoga où je sens ma pratique avancer. Je suis moins tendue. Je fais du yoga avec une super prof, Milly, tous les jours sur la plage…

Malheureusement on ne change pas du jour au lendemain et maintenant que je ne fais plus grand chose, c’est mon mental qui prends le relais. Mes pensées vont dans tous les sens. J’essaie d’appliquer les principes de pleine conscience que j’ai appris mais je n’y réussis que (très) partiellement. Le soir je suis épuisée.

Au bout de 3 semaines il est malheureusement temps de partir. Max a envie de visiter Rio avant de partir pour l’Equateur.

Une réflexion sur “Itacare: paradis des surfeurs

  1. Je trouve seulement maintenant le mail de Itacare.Quelle joie de voir Max surfer ! Qu’il est beau !! Je le reconnaît à peine !!! Recevez vous mes mail? Gros bisous à tous les deux. MAMINNA

    Le mar. 15 mars 2016 à 09:42, Jeanne Rabinovitch-parel a écrit :

    > 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s