Galapagos (2/4): île de San Cristobal

Lundi 11 avril

Le bateau est assez petit et nous sommes trentaine serrés comme des sardines. Le trajet dure un peu plus de deux heures, au loin j’aperçois des dauphins.

L’île de San Cristobal est à l’est de l’île de Santa Cruz, c’est aussi la capitale administrative des Galapagos. Pourtant Puerto Baquerizo Moreno, la principale ville de l’île est petite et très tranquille comparée à Puerto Ayora.

Dès que l’on débarque le ton est donné : c’est le paradis des otaries. Il y en a partout !

DSC05553

DSC05551

En fin d’après midi nous allons nous balader en ville et nous terminons sur la plage Mann où Max s’amuse dans les vagues. Pas pour très longtemps : un homme cri « Tiburon !! », et tout le monde sort de l’eau. Je vois, qui s’éloigne, la nageoire dorsale d’un requin… Il en faut plus pour faire peur à Max qui retourne rapidement à l’eau. Ce que j’aime ici, c’est que les otaries et les touristes cohabitent pacifiquement sur la plage.

Mardi 12 avril

Matinée studieuse. L’après midi nous allons sur une plage un peu après Playa Mann, Punta Carola. Pour l’atteindre il y a un petit chemin pas très bien signalisé. D’ailleurs, nous sommes quasiment seuls sur la plage.

Nous faisons un peu de snorkling et Max a la chance de voir deux tortues, je ne suis pas très loin mais en fuite, des poissons me mordillent les doigts de pied !!

La plage est très jolie et là encore il y a des otaries qui se prélassent, d’ailleurs l’une d’elle s’installe juste à côté de moi et m’observe du coin de l’œil…

Sur le chemin du retour nous nous arrêtons à Playa Mann et Max en profite pour manger une brochette, selon lui il est « poulétarien »…

DSC05712

Mercredi 13 avril

Depuis notre arrivée sur l’île Max me tanne pour aller faire du vélo. Pas très convaincue, je cède. Nous partons faire une balade d’une dizaine de kilomètres qui nous emmène à un point de vue puis à la casa del arbol. Un arbre de près de 600 ans.

Les routes sont neuves et il y a même une piste cyclable !

20160413_145717

Nous finissons la journée à la Playa Lobos où il n’y a (d’ailleurs) aucune otarie, mais la plage est très belle et nous faisons du snorkling.

Nous sommes tellement contents de cette journée que nous décidons de refaire du vélo lendemain et cette fois traverser l’île !

Jeudi 14 avril

Après une matinée studieuse, nous sommes prêts à partir pour l’aventure. Nous récupérons les vélos et nous commençons la balade en haut du volcan, ce qui fait que pour arriver à la plage nous avons une dizaine de kilomètre de descente : ça nous va parfaitement bien !

La plage de Puerto Chino, se trouve tout au bout de la route, nous attachons nos vélos et nous continuons à pied une quinzaine de minutes. C’est une splendide plage de sable blanc, Max se jette immédiatement dans les rouleaux. La mer est cristalline et un peu fraîche pour moi. Malheureusement nous ne pouvons pas y rester trop longtemps. Nous avons plus de 24km pour retourner au village dont 11km de montée et la nuit tombe dans 2h30.

La pente est très raide, Max est rapidement à bout de force. Le problème c’est que son vélo est lourd, donc même marcher en le poussant est difficile. Arghhh. Que faire ? Pas de réseau téléphonique. Aucune voiture (voie sans issue). Mais la chance est avec nous. De nulle part un pick-up apparaît et le chauffeur propose de nous déposer en haut du volcan. Je ne sais pas qui de moi ou de Max est le plus soulagé ! Bon j’avais quand même un plan B : la propriétaire devait nous envoyer un taxi si elle nous n’étions pas revenu à 19h.

Comme nous avons maintenant du temps, j’en profite pour monter en haut du volcan. Max lui est crevé et préfère m’attendre.

La vue sur le lac du cratère est très apaisante. Je reste assez longtemps à regarder les frégates se dessaler les ailes.

Le retour est assez facile, il y a quelques montées mais rien de trop difficile, n’empêche nous sommes contents lorsque nous arrivons en ville à la nuit tombante.

DSC05709

Vendredi 15 avril

Ce matin lorsque nous allons acheter notre pain nous discutons avec le boulanger,  il nous raconte qu’il est fan de l’équipe de Gayaquil « Emelec », tellement fan d’ailleurs qu’il s’est fait graver le nom de son équipe fétiche en lettre d’or sur les incisives… Il nous propose aussi de monter chez lui pour voir sa collection. Ok ! Il descend le rideau de sa boutique et nous montons chez lui. Tout est bleu et blanc, les couleurs de son équipe… TOUT! Lit, draps, murs et même la table de billard (qui est d’ailleurs recouverte de liasses de billets de 1 dollars). Lui aussi d’ailleurs ne s’habille qu’en blanc et bleu.

20160415_092703

Pour notre dernier jour nous décidons de passer l’après-midi sur les deux plages de la ville, d’abord Playa Carola (où je retrouve mes potes les otaries) et Playa Mann où Max déguste sa brochette saucisse-poulet…

Samedi 16 avril

A 7h du matin nous prenons le bateau pour retourner à Santa Cruz. Puerto Ayora, nous paraît une grande ville comparée à Puerto Baquerizo Moreno que nous regrettons déjà… Mais demain nous partons en croisière vers les îles inhabitées !

 

2 réflexions sur “Galapagos (2/4): île de San Cristobal

  1. Merci,marionnette de tes blogs et des magnifiques photos.je n’avais pas ouvert ma tablette depuis le mois de FEVRIER. Cela. Prouve que ça va mieux..Apres toutes ces merveilles je me demande comment vous allez pouvoir vous réhabituer à l’Europe. A bientôt pour la suite. Je vous embrasse très fort. MAMINA

    J'aime

  2. Merci. Marionnette de tes blogs et des magnifiques photos. Je n’avais pas ouvert ma tablette depuis le mois de FEVRIER. Cela prouve que je vais mieux. Aprés toutes ces merveilles je me demande comment vous allez. Pouvoir vous réhabituer à L’Europe. A bientôt pour la suite. Je vous embrasse tres’ fort. MAMINA Le ven. 13 mai 2016 à 11:09, Jeanne Rabinovitch-parel a écrit :

    > Merci,marionnette de tes blogs et des magnifiques photos.je n’avais pas > ouvert ma tablette depuis le mois de FEVRIER. Cela. Prouve que ça va > mieux..Apres toutes ces merveilles je me demande comment vous allez pouvoir > vous réhabituer à l’Europe. > A bientôt pour la suite. > Je vous embrasse très fort. > MAMINA

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s