Road tour en Californie

Mardi 1er

Francès, Gabriel et leurs enfants Jonas et Elena sont mes anciens voisins et amis à Bruxelles. Ils sont depuis presque 3 ans aux Etats-Unis et les enfants sont heureux de se retrouver, d’autant que leur séjour aux USA touche à sa fin et qu’ils seront de retour en Belgique en juillet prochain. Nous passons tranquillement 2 jours avec eux et Max a même la chance de pouvoir faire un cours d’escrime avec les enfants.

Je suis toujours aussi fatiguée et le moral commence à aussi baisser. Je ne grossis pas et je dors très mal. Une partie de moi aimerait juste rentrer en Belgique pour retrouver mon chez moi et une certaine routine, d’un autre côté l’appel du voyage et de la découverte est encore assez fort. Alors je décide d’en profiter pour faire découvrir à Max la beauté et la diversité des paysages californiens.

Jeudi 2 juin

Nous disons au revoir à nos amis (que nous retrouverons dans une dizaine de jours) et nous partons… destination, le supermarché ! Je n’arrive plus à rien planifier ni organiser, en plus les hôtels aux Etats-Unis sont hors de mon budget donc c’est décidé, nous allons camper. Bonne intention sauf que je n’ai aucune idée où nous irons (même si Francès m’a gentiment donné quelques pistes) et je ne sais même pas de quoi nous avons besoin. La dernière fois que j’ai campé j’avais 15 ans.

Heureusement, à Walmart je tombe sur un vendeur féru de camping qui choisit pour moi tout l’équipement nécessaire et me dit même où aller camper: Malibu Creek state park, à une vingtaine de kilomètres de Los Angeles! 200$ plus tard nous sommes équipés et prêt à partir!

L’endroit est magnifique dans un style minéral. Max m’aide à monter la tente (eh eh c’est que depuis la dernière fois que j’ai campé il semble que l’on a plus besoin d’un doctorat de survie). Ensuite nous partons nous balader. AU bout d’une demi-heure de marche nous arrivons à un étang. Il fait tellement chaud que Max se jette immédiatement à l’eau. Nous passons tout le reste de l’après-midi dans ce lieu paradisiaque.

Vendredi 3 juin

Nous reprenons la route en direction de Sequoia National Park. Je suis venue plusieurs fois aux Etats-Unis mais je n’ai jamais eu la chance de voir ces arbres géants, c’est l’occasion ou jamais! La route est longue et en fin d’après-midi nous décidons de nous arrêter dans une petite ville à quelques kilomètres du parc: Three River. Elle porte bien son nom et notre camping est juste à côté de la rivière. Tant mieux car il est fait 41°C. Mais mauvaise surprise l’eau est gelée, même Max le viking a du mal à y tremper ses pieds!

20160603_192334

Samedi 4 juin

Nous partons tôt afin d’avoir une (petite) chance de trouver un emplacement de camping dans le parc national de Sequoia. Mais lorsque nous arrivons à l’entrée, un ranger nous dit que nous devons attendre midi pour savoir si un emplacement se libère. Trop tard pour aller se balader, nous trouvons un coin à l’ombre sur le parking. Finalement lorsque nous retournons à l’accueil, le ranger nous trouve une place pour 2 nuits.

Nous nous installons et nous partons nous promener. Marcher dans une forêt de sequoias, me donne l’impression d’être une fourmi, je me sens minuscule. Les arbres sont majestueux, intimidants… sauf pour max qui montent ou glissent sur eux dès que l’occasion se présente.

En fin d’après midi Max fait ses devoirs pendant que je prépare le dîner. Une boîte en fer nous rappelle que des ours rodent autour de nous. Nous avons juste la chance de voir un superbe cerf.

Dimanche 5 juin

Autant les journée sont chaudes autant la nuit a été très froide. Nous sommes à 2280m et la température est descendu à 6°C pendant la nuit… Nous avons dormi avec tous nos habits, veste comprise !

20160605_080555

Aujourd’hui nous retournons nous balader dans la forêt, je ne m’en lasse pas, Max si!

Lundi 6 juin

La visite à Sequoia m’a donné envie d’être dans la nature, je décide d’aller à Yosemite qui n’est pas très loin. Nous arrivons en fin d’après-midi et à l’accueil, le ranger nous dit que tous les campings à l’interieur et à l’exterieur du parc sont pleins !! Aïe… Je lui demande ce que l’on peut faire? Il hésite et me dit qu si je n’ai pas peur nous pouvons faire du camping sauvage, il m’indique même un endroit. Par contre il me recommande de ne laisser dans la tente aucune nourriture ni produit de toilette car les ours en sont très friands et à Yosémite il y en a beaucoup. Autant dire que Max n’est pas rassuré du tout et moi à moitié. En même temps aller faire du camping sauvage me tente énormément. 30 secondes de réflexion et je décide de tenter le coup!

Nous suivons ses indications et à moins de 2km de l’entrée du parc nous tombons sur un parking entouré de forêt. Il y a déjà quelques camping cars et une jeune fille qui monte sa tente. Nous décidons de monter la notre pas très loin de la sienne.

Un peu plus tard un groupe de 3 jeunes danois se joint à nous. La soirée se termine joyeusement autour d’un feu de camp.

20160605_201002

Mardi 7 juin

Yosemite est à la hauteur de sa réputation: grandiose. Les paysages sont très variés et à la grande joie de Max, il y a même de la neige!

Par contre toujours pas de camping de libre, j’en suis plutôt contente et nous retournons dans notre campement de la veille où nous avons la surprise de retrouver tous nos amis!

Mercredi 8 juin

Sur les conseils d’Alain, je décide de retourner sur Los Angeles via la côte. Nous traversons le parc national de Big Sur via la national 1 qui longe la mer. Les paysages sont sauvages, il n’y a presque aucune habitation.

Alain m’a aussi recommandé un campement avec des emplacements sur la falaise. Je cherche et je demande autour de moi mais je ne trouve rien. Nous abandonnons et nous cherchons un camping traditionnel, mais mauvaise surprises, ils sont tous extrêmement chers: 75$ l’emplacement pour la tente et cela ne comprend même pas la douche!

Finalement nous trouvons un camping géré par l’état, il n’est qu’à 25$ la nuit mais sans douche et les emplacement se trouvent à 600m du parking… Je charge Max comme un mulé et c’est parti ! L’endroit est sauvage et nous nous y trouvons très bien.

D’ailleurs tellement sauvage que nous partageons notre emplacement avec un beau serpent (heureusement pas venimeux!).

Jeudi 9 et vendredi 10 juin

Nous continuons notre route vers le Sud quand surprise nous tombons sur le campement dont Alain nous avait parlé! Nous ne sommes pas déçu, il est magnifique, par contre tous les emplacements semblent réservés… Heureusement le gardien du lieu nous trouve un emplacement qui vient d’être annulé. Nous décidons directement d’y passer 2 nuits.

Il y des écureuils partout et nous devons faire très attention à la nourriture car ces coquins sont des chipeurs!

 

Samedi 11 juin

Nous prenons tranquillement le chemin du retour… Nous avons même la surprise de voir une colonie d’otarie se prélasser sur la plage!

Nous faisons juste une pause à Ojai où Frances m’a recommandé de visiter une librairie très particulière: elle est en plein air et il y a même des livres en libre service à l’extérieur, les clients doivent juste glisser l’argent dans une boîte aux lettres!

Nous sommes tristes que ce « road tour » soit terminé, même si nous sommes content de retrouver nos amis et Max impatient de fêter avec eux son anniversaire…

 

 

 

 

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s